Piwik

Je suis travailleur handicapé

Des dispositifs particuliers existent pour la retraite des personnes en situation de handicap.

 

Retraite à taux plein dès l’âge légal de départ

Votre retraite de base est calculée à taux plein dès l’âge légal de départ, quelle que soit votre durée d’assurance tous régimes de retraite confondus, si :

  • vous êtes en situation d’inaptitude au travail reconnue par le médecin conseil

  • ou vous êtes atteint d’une incapacité permanente reconnue d’au moins 50%.

 

À noter :

Ce dispositif ne concerne pas les fonctionnaires.

 

Retraite anticipée à taux plein

Vous pouvez obtenir une retraite à taux plein dès 55 ans si vous remplissez les trois conditions suivantes :

  • vous avez exercé une activité en étant atteint d’une incapacité permanente au moins égale à 50% (ou, pour les périodes situées avant le 31 décembre 2015, vous avez été reconnu travailleur handicapé) ;

  • vous justifiez d’une certaine durée d’assurance avec handicap, tous régimes de retraite confondus ;

  • et vous justifiez d’une certaine durée d’assurance cotisée avec handicap, tous régimes de retraite confondus.

Pour en savoir plus sur la durée d’assurance totale et la durée d’assurance cotisée avec handicap, contactez vos régimes de retraite

 

Une majoration du montant de votre retraite anticipée peut être accordée si vous ne réunissez pas la durée d'assurance maximum requise dans votre régime de retraite. Le montant de cette majoration dépend du nombre de trimestres acquis pendant votre période de handicap.

 

À noter :

Si vous relevez de plusieurs régimes de retraite, chacun d’entre eux appliquera séparément sa majoration éventuelle.

 

Retraite complémentaire :

La plupart des régimes complémentaires permettent une retraite à taux plein dès l’âge légal de départ ou dans le cadre d’une retraite anticipée pour handicap. Il faut pour cela que les conditions nécessaires soient remplies dans votre régime de base.

C’est le cas si vous êtes salarié de l’industrie, du commerce, des services, de l’agriculture, contractuel de droit public, artisan, commerçant, ou encore exploitant agricole.

Pour en savoir plus, contactez votre régime de retraite complémentaire

 

À noter :

Si vous travaillez à temps partiel, vous avez peut-être la possibilité de cotiser volontairement sur la base d’un salaire à temps plein, sous réserve de l’accord de votre employeur. Ces périodes de cotisations supplémentaires seront prises en compte dans le calcul de votre retraite comme du travail à temps plein.

Pour savoir si vous êtes concerné par ce dispositif, contactez vos régimes de retraite

  • Les périodes de perception de l’AAH ne sont pas prises en compte pour votre retraite.

  • Votre allocation cesse d’être versée quand vous atteignez l’âge légal de départ à la retraite. Vous devez déposer une demande de retraite.

  • Votre retraite de base est calculée à taux plein.

 

À noter :

Si vous êtes atteint d’une incapacité permanente d’au moins 80%, votre niveau de revenu est garanti. Si votre retraite est inférieure au montant de l’AAH, la Caisse d’allocations familiales (CAF) ou la Mutualité sociale agricole (MSA) peuvent vous verser un complément.

 

Pour accéder en toute sécurité à une information personnalisée selon vos régimes de retraite, connectez-vous à votre compte retraite.

Sur votre compte retraite, vous pouvez :

  • accéder directement à l'information qui vous concerne
  • consulter les droits que vous avez acquis pour la retraite ou les dates de paiement de votre retraite
  • simuler votre âge de départ ou le montant de votre retraite

Ces articles peuvent vous intéresser

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre profil.  En savoir plus