Piwik

CRCPEN.jpg (logo CRCPEN pantone•BL marine)

 

Age légal de départ en retraite : 60 ans, cet âge augmente progressivement, à raison de 4 mois par génération, pour les assurés nés à compter du 1er janvier 1957. Il est fixé à 62 ans pour les assurés nés à partir du 1er janvier 1962.

 

Possibilité d'anticipation de l'âge de départ : OUI.

  • De 55 à 59,5 ans pour les assurés nés avant le 1er janvier 1957 et justifiant de 25 ans de cotisations dans le régime.

  • Quel que soit l'âge, sous réserve de justifier de 15 années d'assurance à la CRPCEN, pour les parents de trois enfants vivants ou décédés par fait de guerre et d'une interruption ou d'une période de réduction d'activité d'une durée continue d'au moins 2 mois pour chacun des enfants. Dispositif fermé à compter du 1er janvier 2017.

  • Quel que soit l'âge, sous réserve de justifier de 15 années d'assurance à la CRPCEN, pour les parents d'au moins un enfant âgé de plus d'un an atteint d'une invalidité égale ou supérieure à 80%, et d'une interruption ou d’une période de réduction d'activité d'une durée continue d'au moins 2 mois pour votre enfant.

  • De 56 à 59 ans pour les assurés ayant accompli une carrière longue (durées d'assurance et de cotisations tous régimes confondus minimales et début d'activité avant l'âge de 16 ou 17 ans). A partir du 1er janvier 2017, il sera possible pour les assurés nés à compter de 1957 qui ont commencé à travailler avant 20 ans et ont cotisé la durée d'assurance requise pour leur génération de partir dès 60 ans par anticipation.

  • A partir de 55 ans pour les assurés handicapés sous réserve de durées d'assurance et de cotisations tous régimes confondus minimales.

 

Durée minimale d'assurance pour un droit à retraite : au moins 45 jours.

 

Durée minimale d'assurance pour une retraite à taux plein :

Passage progressif de 160 à 166 trimestres à compter du 1er décembre 2012, 161 à compter du 1erjuillet 2013 à concurrence d’un trimestre par an

 

Possibilité de départ en retraite aprés l'âge du taux plein : OUI.

 

Prise en compte des périodes assimilées : OUI, sous conditions.

Des trimestres peuvent être validés malgré l'absence de versement de cotisations. Sont pris en compte les périodes militaires, le chômage indemnisé, la maternité, la maladie, l'accident du travail...

 

Bonifications / majorations : OUI. Il existe plusieurs types de majorations.

 

Majoration de durée d'assurance pour enfants

  • Par enfant né, adopté ou pris en charge avant le 1er juillet 2006 : 4 trimestres aux hommes et aux femmes sous réserve de justifier d'une interruption ou d'une réduction d'activité de 2 mois pour chacun des enfants. Ces trimestres sont retenus pour déterminer le taux de pension.

  • Par enfant né à partir du 1er juillet 2006 : 2 trimestres pour le 1er enfant et 4 trimestres à compter du 2ème enfant à l'assurée ayant accouché pendant sa durée d'affiliation à la CRPCEN. Ces trimestres ne sont pas pris en compte pour déterminer le taux de pension.

 

Majoration de durée d'assurance au titre du congé parental d'éducation ou de présence parentale pour les enfants nés ou adoptés après le 1er juillet 2006 (non cumulable pour un même enfant avec la majoration de durée d'assurance pour enfant). Pour le calcul de la pension, le congé parental ou de présence parentale peut donner droit à une majoration de durée d'assurance égale à sa durée effective. La majoration attribuée au titre d'un congé parental à temps partiel est en outre proratisée en fonction de la durée du travail de l'assuré au cours de ce dernier.

 

Majoration de durée d'assurance pour avoir élevé un enfant handicapé : la majoration de durée d'assurance pour avoir élevé au domicile un enfant atteint d'une invalidité d'au moins 80 % est égale à un trimestre par période d'éducation de 30 mois, dans la limite de 4 trimestres.

 

Ces majorations de durée d'assurance sont prises en considération dans le cadre :

  • de l'ouverture du droit à pension anticipé pour les assurés handicapés et pour carrière longue ;

  • de l’appréciation du seuil de déclenchement de la décote et de la surcote.

 

Majoration pour enfants : les assurés ayant élevé au moins trois enfants jusqu'à l'âge de 16 ans bénéficient d'une majoration de 10 % augmentée de 5 % par enfant supplémentaire.

 

Possibilité de rachat de cotisations : Non. En revanche, il existe désormais un dispositif de rachat des années d'études, dans la limite de 12 trimestres tous régimes confondus.

 

Mode de calcul de la retraite :

Salaire annuel moyen

x

Taux

x

éventuel coefficient de minoration (décote) ou de majoration (surcote)

 

Salaire annuel moyen : moyenne des 10 meilleures années de salaires. Si le salaire annuel moyen est supérieur à 3 fois le plafond de la sécurité sociale, la part est retenue pour moitié entre 3 et 7 fois le plafond et , le cas échéant, la part excédant 7 fois le plafond n'est pas prise en compte (salaire annuel moyen écrêté).

 

Taux : 

Total des trimestres CRPCEN

X

75


Nombre de trimestres requis pour obtenir le taux maximum de la pension CRPCEN (75 %).

 

Décote : application progressive à compter du 1er juillet 2010, si les trois conditions suivantes sont réunies :

  • un droit à pension ouvert à compter du 1er juillet 2010 ;

  • une durée d'assurance tous régimes confondus inférieure à la durée requise pour obtenir une pension à taux plein à la date d'ouverture du droit à pension ;

  • un départ à la retraite à un âge inférieur à un âge limite à partir duquel la décote n'est plus applicable.

 

Surcote : application si les 3 conditions suivantes sont réunies :

  • être en activité après le 1er juillet 2008

  • être en activité après l'âge d’ouverture de droit à pension (60 ans pour les assurés nés avant le 1er janvier 1957 ou entre 60 ans et 4 mois et 62 ans pour ceux nés à partir de 1957).

  • justifier d'une durée d'assurance tous régimes confondus supérieure à 160 trimestres ou à celle nécessaire pour l'obtention du taux maximum de la pension CRPCEN, lorsque celle-ci sera supérieure à 160 trimestres.

Lire l'article "Quel sera le montant de ma retraite ?"

 

Pension minimale : NON.

 

Pension maximale : OUI.

La pension maximale est de 100 % du salaire annuel moyen écrêté.

 

Retraite imposable : OUI.

Lire l'article "Impôts et prélèvements sociaux"

 

Retraite soumise à cotisation : OUI.

  • CSG : 6.6% (ou 3.8% pour certaines catégories de retraités non imposables).

  • CRDS : 0.50%.

  • Cotisation : 1 % sur la totalité de la retraite (retraités couverts au tire de l'assurance maladie, hors exonération CSG/CRDS).

 

Possibilités de cumul emploi/retraite : OUI.

Le cumul avec un emploi est possible sous certaines conditions.

Lire l'article "Je souhaite travailler pendant ma retraite"


En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre profil.  En savoir plus