Piwik

carpimko128.jpgRetraite de base

Age légal de départ en retraite :

Les personnes nées avant le 1er juillet 1951 ne sont pas concernées par le relèvement de l'âge de départ en retraite qui reste maintenu à 60 ans. Pour celles nées entre le 1er juillet et le 31 décembre 1951, l'âge légal de départ en retraite est fixé à 60 ans et 4 mois. A partir des naissances 1952, l'âgé légal de départ en retraite augmente progressivement, à raison de cinq mois par génération pour être porté à 62 ans en 2017 pour les assurés nés à compter du 1erjanvier 1955.

Possibilité d'anticipation de l'âge de départ : OUI.

Départ à taux plein pour raisons de santé : L'âge de départ en retraite peut être abaissé pour les assurés reconnus "inaptes à tout travail", handicapés ou travailleurs handicapés, sous certaines conditions.

Lire l'article "Je suis travailleur handicapé"

Départ à taux plein pour carrière longue : à partir de 56 ans, sous certaines conditions d'âge de début d'activité et de durée d'assurance.

Lire l'article "J'ai commencé à travailler avant 20 ans"

 

Départ à taux plein à 65 ans, quel que soit le nombre de trimestre acquis (affiliés nés à compter du 1er juillet 1951), sous certaines conditions : aidants familiaux, handicapés à 50%, parents d’enfants handicapés…

Départ à taux minoré : pour les affiliés qui souhaitent partir avant l'âge de départ à taux plein sans avoir acquis la durée minimale de cotisation pour une retraite à taux plein, un coefficient de minoration (décote) est appliqué sur le montant de la pension à raison de 1,25% par trimestre manquant (dans la limite de 25%), par rapport à l'âge ou au nombre de trimestres requis pour l'obtention d'une retraite à taux plein.

Durée minimale de cotisation pour un droit à retraite : au moins un trimestre.

Durée minimale de cotisation pour une retraite à taux plein : 160 trimestres d'assurance tous régimes de base confondus pour les affiliés nés jusqu'en 1948.

La durée minimale augmente d’un trimestre par année de naissance de 1949 à 1954, soit 161 trimestres pour les affiliés nés en 1949 et 165 pour ceux nés en 1954.

La durée minimale augmente ensuite d’un trimestre toutes les trois  années de naissance, so166 trimestres pour les affiliés nés en 1955 et 1957, pour atteindre 172 trimestres pour les affiliés nés à partir de 1973.

Lire l'article "Je travaille, je cotise"

 

Possibilité de départ en retraite après l'âge du taux plein : OUI. La retraite est majorée (surcote) de 0,75% par trimestre de cotisation supplémentaire - soit 3% par an - au-delà de la durée d'assurance nécessaire et de l'âge légal de départ en retraite.

Prise en compte des périodes assimilées : OUI, sous conditions.

Des trimestres peuvent être validés malgré l'absence de versement de cotisations. Sont notamment prises en compte les périodes de service national légal, la maladie…

Bonifications / majorations : Oui, sous conditions.

Possibilité de rachat de cotisations : OUI, sous conditions.

Des versements pour la retraite sont possibles pour les années d'études supérieures et les années au cours desquelles moins de 4 trimestres ont été validés, dans la limite de 12 trimestres.

Mode de calcul de la retraite :

Nombre de points acquis

x

Valeur de service du point fixée pour l'année en cours.

Avec, le cas échéant, application sur la pension d'une surcote (ou d'une décote (voir ci-dessus).

Nombre de points acquis :

Le versement de la cotisation afférente à chaque tranche ouvre droit à un nombre déterminé de points de retraite :

  • le versement de la cotisation sur la 1e tranche (T1) permet d'acquérir proportionnellement 525 points à son plafond.
  • le versement de la cotisation sur la 2e tranche (T2) permet d'acquérir proportionnellement 25 points à son plafond.

Sur chaque tranche, le nombre de points est proportionnel au nombre maximal de points de la tranche (qui correspond à la cotisation maximale) :

  • Tranche 1    T1 = Cotisation T1 / Cotisation T1 maximale x points maximum T1
  • Tranche 2  Points T2 = Cotisation T2 / Cotisation T2 maximale x points maximum T2

Pension minimale : NON.

La pension est calculée en fonction du nombre total de points acquis.

Pension maximale : NON.

La pension est calculée en fonction du nombre total de points acquis.

Retraite imposable : OUI.

Retraite soumise à cotisation : OUI.

CSG : 6,6% (possibilité de taux minoré ou d'exonération).

CRDS : 0,5% (possibilité d'exonération).

CASA : 0.3 % (possibilité d'exonération)

Possibilités de cumul emploi-retraite : OUI, si les revenus nets annuels issus de l'activité libérale sont inférieurs au plafond annuel de la sécurité sociale. Le plafond ainsi que les revenus pris en compte sont proratisés en cas de prise de la retraite (ou reprise d'activité) en cours d'année. En cas de dépassement, la pension est suspendue. Pendant la poursuite de l'activité, la cotisation est appelée à titre provisoire au 1er euro dans la limite du plafond annuel de la sécurité sociale. Elle n'est pas attributive de droits.

Lire l'article "Je souhaite travailler après ma retraite"


En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre profil.  En savoir plus