Piwik

carpimko128.jpgRetraite complémentaire

 

Age légal de départ en retraite : 65 ans.

 

Possibilité d'anticipation de l'âge de départ : OUI.

Entre 60 et 64 ans avec cessation d'activité pour inaptitude au travail.

Entre 60 et 64 ans sans cessation d'activité :

  • au taux plein pour les invalides, anciens combattants, déportés...

  • avec coefficients de minoration, si anticipation pour convenance personnelle.

 

Durée minimale de cotisation pour un droit à retraite : Au moins un trimestre.

 

Durée minimale de cotisation pour une retraite à taux plein : NON.

 

Possibilité de départ en retraite après l'âge du taux plein : OUI.

 

Prise en compte des périodes assimilées : NON.

 

Bonifications / majorations : NON.

 

Possibilité de rachat de cotisations : OUI.

Pour les assurés ayant exercé en libéral avant 1956 (1978 pour les orthophonistes et les orthoptistes) : rachat possible des cotisations forfaitaires à partir de 55 ans, dans la limite de 37 années et demie.

A la liquidation des droits, la différence entre l'abattement pratiqué sur la retraite complémentaire (en cas d'anticipation entre 60 et 64 ans) et celui pratiqué sur la retraite de base peut faire l'objet d'un rachat.

 

Mode de calcul de la retraite :

Nombre de points acquis

x

Valeur du point

Lire l'article "Quel sera le montant de ma retraite ?"

 

Pension minimale : NON.

 

Pension maximale : NON.

 

Retraite imposable : OUI.

Lire l'article "Impôts et prélèvements sociaux"

 

Retraite soumise à cotisation : OUI.

  • CSG : 6,6% ou 3,8% pour certaines catégories de retraités non imposables

  • CRDS : 0,5%

 

Possibilités de cumul emploi/retraite : OUI.

Lire l'article "Je souhaite travailler pendant ma retraite"


En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre profil.  En savoir plus