Piwik

Agirc_et_Arrco_128px.jpg (Agirc_et_Arrco)

Age conventionnel de départ en retraite : il correspond (en principe) à celui auquel le cadre bénéficie d'une retraite de base accordée au taux plein.

[* Sauf pour la fraction des droits obtenus sur la tranche C des rémunérations (soit entre 4 et 8 fois le plafond de la sécurité sociale) qui ne peut être liquidée à taux plein qu'à 65/67 ans.]

 

Possibilité d'anticipation de l'âge de départ : OUI.

Avec minoration pour les demandes intervenant au plus tôt (environ) dix ans avant l'obtention de la retraite de base à taux plein sans condition de durée de carrière ou pour la fraction des droits obtenus sur la tranche C des rémunérations avant 65/67 ans.

 

Durée minimale de cotisation pour un droit à retraite : NON.

 

Durée minimale de cotisation pour une retraite à taux plein : NON.

Tout point de retraite obtenu donne droit à un versement au moment de la retraite.

 

Possibilité de départ en retraite après l'âge du taux plein : OUI.

Tant que l'activité n'est pas interrompue, des cotisations sont versées puis converties en points de retraite. Le compte de points augmente en fonction du nombre de points obtenus pendant la période d'activité.

 

Prise en compte des périodes assimilées : OUI, sous conditions.

Des points peuvent être attribués malgré l'absence de versement de cotisations. Sont pris en compte certaines périodes de rappel sous les drapeaux, le chômage indemnisé, la maternité, la maladie et l'accident du travail.

 

Bonifications /majorations : OUI.

  • Majoration pour enfant à charge : de 5% des droits pour chaque enfant à charge applicable aux retraites obtenues à compter du 1er janvier 2012 (non cumulable avec la majoration pour les enfants nés ou élevés).

  • Majoration pour enfants nés ou élevés : 8 % des droits pour trois enfants jusqu'à 24 % pour 7 enfants et plus pour les droits et les retraites obtenus avant le 1er janvier 2012. 10 % des droits pour trois enfants et plus s'appliquant aux droits et aux retraites obtenus à compter du 1erjanvier 2012 (majoration plafonnée à compter du 1er avril 2013 à 1028,12 euros).

 

Possibilité de rachat de points : OUI.

Ces rachats sont possibles dans la limite de 70 points par année d'études supérieures validée par le régime de base.

 

Mode de calcul de la retraite :

Montant brut de la retraite annuelle =

Total des points obtenus

x

Valeur du point de retraite

Depuis le 1er avril 2013, le point Agirc est fixé à 0,4352 euro.

Lire l'article "Quel sera le montant de ma retraite ?"

À noter : 

La retraite complémentaire d'un cadre est constituée d'une retraite Arrco et d'une retraite Agirc.

 

Allocation minimale : NON.

Lorsque le montant de la retraite est inférieur à 500 points, la retraite est payée en une seule fois. Elle est égale au produit du montant brut de la retraite annuelle multiplié par un coefficient déterminé en fonction de l'âge de départ.

 

Allocation maximale : NON.

 

Retraite imposable : OUI.

Lire l'article "Impôts et prélèvements sociaux"

 

Retraite soumise à cotisations : OUI.

 

Cotisation d'assurance maladie : 1% (2,5% pour les bénéficiaires du régime local général d'Alsace-Moselle et 2,2 % pour les bénéficiaires du régime local agricole d'Alsace-Moselle).

  • CSG : 6,6% (ou 3,8% pour certaines catégories de retraités).

  • CRDS : 0,5%.

  • Contribution de solidarité pour l'autonomie : 0,3 %

 

Possibilités de cumul emploi/retraite : OUI.

Il est possible d'exercer une activité non salariée tout en percevant sa retraite complémentaire Agirc (et Arrco).

Les personnes qui justifient d'une carrière complète à compter de 60/62 ans ou les personnes âgées d'au moins 65/67 ans peuvent cumuler un emploi salarié et leur retraite complémentaire sans limite de ressources, dès lors que toutes les pensions de retraite personnelles au titre des régimes légalement obligatoires sont liquidées.
Les personnes qui ne remplissent pas ces conditions peuvent cumuler leur retraite complémentaire avec un emploi si les retraites additionnées au salaire de reprise d'activité ne dépassent pas l'une des trois limites suivantes : 160% du SMIC ou le dernier salaire perçu avant le départ en retraite, ou le salaire moyen des 10 dernières années d'activité.

Lire l'article "Je souhaite travailler pendant ma retraite"

La retraite complémentaire des salariés du secteur privé (AGIRC ARRCO)


En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre profil.  En savoir plus