Dépasser la navigation
 
Dépasser la navigation secondaire

Vous êtes ici : AccueilComprendre sa retraiteLa retraite des différentes professions > La retraite des auxiliaires médicaux libéraux (Carpimko)

La retraite des auxiliaires médicaux libéraux (Carpimko)

Fiche mise à jour le 28/01/2009

Logo de Carpimko

Votre régime

  • Nom de l'organisme : Caisse autonome de retraite et de prévoyance des infirmiers, masseurs-kinésithérapeutes, pédicures-podologues, orthophonistes et orthoptistes (Carpimko).
  • Types de régimes : Régime d'assurance vieillesse de base, régime de retraite complémentaire obligatoire de sécurité sociale et régime Avantage Social Vieillesse (ASV) pour les auxiliaires médicaux conventionnés.
  • Date de création : Pour le régime de base : 1949 ; pour le régime complémentaires des infirmiers, masseurs-kinésithérapeutes, pédicures-podologues : 1956 ; pour le régime complémentaire des orthophonistes et les orthoptistes : 1978 ; pour le régime ASV : 1960 à titre facultatif et 1975 à titre obligatoire .
  • Population couverte : Auxiliaires médicaux libéraux.
  • Nombre de cotisants (au 30/06/2007) :
    • Régime de base : 135 468
    • Régime complémentaire : 135 090
    • Régime ASV : 134 129
  • Nombre de retraités (au 30/06/2007) :
    • R égime de base :
      • Retraités de droits propres : 24 906
      • Retraités de droits dérivés : 1 321
    • Régime complémentaire :
      • Retraités de droits propres : 23 872
      • Retraités de droits dérivés : 2 340
    • Régime ASV :
      • Retraités de droits propres : 20 628
      • Retraités de droits dérivés : 1 846

[Haut de page]

Vos cotisations

Taux et assiette des cotisations

  • Régime de base :
  • Régime complémentaire :
    • Cotisation forfaitaire : 1 024 euros en 2009.
    • Cotisation proportionnelle aux revenus 2007 compris entre 25 246 et 119 113 euros : 3% en 2009.
  • Régime ASV (professionnels conventionnés) :
    • Cotisation forfaitaire : 167 euros en 2009.

[Haut de page]

Votre retraite de base

  • Age légal de départ en retraite :
    • dès l'âge de 60 ans si vous justifiez, tous régimes confondus, de la durée minimale de cotisation pour une retraite à taux plein (voir ci-dessous), ou si vous justifiez être dans une situation particulière : invalide de guerre à 85% au moins, inapte au travail (dont les bénéficiaires de l'allocation aux adultes handicapés...)
    • à l'âge de 65 ans, quelle que soit votre durée de cotisation.
  • Possibilité d'anticipation de l'âge de départ :
    • Départ à taux plein : à partir de 56 ans sous certaines conditions d'âge de début d'activité, de durée d'assurance et de durée de cotisation.
    • Départ à taux minoré : pour les affiliés qui souhaitent partir entre 60 et moins de 65 ans sans avoir acquis la durée minimale de cotisation pour une retraite à taux plein, un coefficient de minoration (décote) est appliqué sur le montant de la pension à raison de
      1,25% par trimestre manquant, dans la limite de 20 trimestres (25%). Cette décote est applicable au plus petit des nombres suivants :
      • nombre de trimestres manquants pour atteindre 65 ans,
      • ou nombre de trimestres manquants pour atteindre la durée minimale de cotisation pour une retraite à taux plein.
  • Durée minimale de cotisation pour un droit à retraite : Au moins un trimestre.
  • Durée minimale de cotisation pour une retraite à taux plein : De 161 à 164 trimestres selon l'année de naissance (tous régimes confondus), pour les retraites à compter du 1 er janvier 2009.
    Le nombre de trimestres d'assurance est calculé en fonction de la base annuelle de cotisation et su smic horaire en vigueur au 1er janvier de l'année de cotisation. Il est validé autant de trimestres que les revenus représentent de fois le montant de 200 heures de smic. La cotisation minimale appelée sur un revenu annuel correspondant à 200 heures de smic permet de valider un seul trimestre d'assurance.
    Le nombre de trimestres d'assurance valable pour une même année civile d'affiliation ne peut être supérieur à quatre.
  • Possibilité de départ en retraite après l'âge du taux plein : OUI.
    La retraite est majorée (surcote) de 0,75% par trimestre de cotisation supplémentaire soit 3% par an au-delà de 160 trimestres et de 60 ans.
  • Prise en compte des périodes assimilées : OUI, sous conditions.
    Des trimestres peuvent être validés malgré l'absence de versement de cotisations. Sont notamment prises en compte les périodes de service national légal, la maladie...
  • Bonifications / majorations : NON.
  • Possibilité de rachat de cotisations : OUI sous conditions.
    Des versements pour la retraite sont possibles pour les années d'études supérieures et les années au cours desquelles moins de 4 trimestres ont été validés, dans la limite de 12 trimestres.
  • Mode de calcul de la retraite :

    Nombre de points acquis x Valeur de service du point fixée pour l'année en cours

    Avec, le cas échéant, application sur la pension d'une surcote ou d'une décote (voir ci-dessus).

    Nombre de points acquis : Le versement de la cotisation afférente à chaque tranche ouvre droit à un nombre déterminé de points de retraite :

    • le versement de la cotisation sur la 1e tranche (T1) permet d'acquérir proportionnellement 450 points à son plafond.
    • le versement de la cotisation sur la 2e tranche (T2) permet d'acquérir proportionnellement 100 points à son plafond.
Sur chaque tranche, le nombre de points est proportionnel au nombre maximal de points de la tranche (qui correspond à la cotisation maximale) :
Tranche 1

T1 = Cotisation T1 / Cotisation T1 maximale x points maximum T1

Tranche 2

Points T2 = Cotisation T2 / Cotisation T2 maximale x points maximum T2

  • Pension minimale : NON.
    La pension est calculée en fonction du nombre total de points acquis.
  • Pension maximale : NON.
    La pension est calculée en fonction du nombre total de points acquis.
  • Retraite imposable : OUI.
  • Retraite soumise à cotisation : OUI.
    • CSG : 6,6% (possibilité de taux minoré ou d'exonération).
    • CRDS : 0,5% (possibilité d'exonération).
  • Possibilités de cumul emploi/retraite : OUI, si les revenus nets annuels issus de l'activité libérale sont inférieurs au plafond annuel de la sécurité sociale. Le plafond ainsi que les revenus pris en compte sont proratisés en cas de prise de la retraite (ou reprise d'activité) en cours d'année. En cas de dépassement, la pension est suspendue. Pendant la poursuite de l'activité, la cotisation est appelée à titre provisoire au 1er euro dans la limite du plafond annuel de la sécurité sociale. Elle n'est pas attributive de droits.

[Haut de page]

Votre retraite complémentaire

  • Age légal de départ en retraite : 65 ans.
  • Possibilité d'anticipation de l'âge de départ : OUI.
    • Entre 60 et 64 ans avec cessation d'activité pour inaptitude au travail.
    • Entre 60 et 64 ans sans cessation d'activité :
      • au taux plein pour les invalides, anciens combattants, déportés...
      • avec coefficients de minoration, si anticipation pour convenance personnelle.
  • Durée minimale de cotisation pour un droit à retraite : Au moins un trimestre.
  • Durée minimale de cotisation pour une retraite à taux plein : NON.
  • Possibilité de départ en retraite après l'âge du taux plein : OUI.
  • Prise en compte des périodes assimilées : NON.
  • Bonifications / majorations : NON.
  • Possibilité de rachat de cotisations : OUI.
    Pour les assurés ayant exercé en libéral avant 1956 (1978 pour les orthophonistes et les orthoptistes) : rachat possible des cotisations forfaitaires à partir de 55 ans, dans la limite de 37 années et demie.
    A la liquidation des droits, la différence entre l'abattement pratiqué sur la retraite complémentaire (en cas d'anticipation entre 60 et 64 ans) et celui pratiqué sur la retraite de base peut faire l'objet d'un rachat.
  • Mode de calcul de la retraite :

    Nombre de points acquis x Valeur du point

  • Pension minimale : NON.
  • Pension maximale : NON.
  • Retraite imposable : OUI.
  • Retraite soumise à cotisation : OUI.
    • CSG : 6,6% ou 3,8% pour certaines catégories de retraités non imposables
    • CRDS : 0,5%
  • Possibilités de cumul emploi/retraite : OUI.

Votre retraite supplémentaire (ASV) (auxiliaires médicaux conventionnés)

  • Age légal de départ en retraite : 65 ans.
  • Possibilité d'anticipation de l'âge de départ : OUI.
    • Entre 60 et 64 ans avec cessation d'activité pour inaptitude au travail.
    • Entre 60 et 64 ans sans cessation d'activité :
      • au taux plein pour les invalides, anciens combattants, déportés...
      • avec coefficients de minoration, si anticipation pour convenance personnelle.
  • Durée minimale de cotisation pour un droit à retraite : Une année d'exercice libéral sous convention ayant donné lieu au versement de cotisation.
  • Durée minimale de cotisation pour une retraite à taux plein : NON.
  • Possibilité de départ en retraite après l'âge du taux plein : OUI.
  • Prise en compte des périodes assimilées : NON.
  • Bonifications / majorations : NON.
  • Mode de calcul de la retraite :

Nombre de points acquis x valeur annuelle du point.
La valeur annuelle des points est modulée en fonction de leur date d'acquisition et de service :

Exercice

2008 et 1er semestre 2009

2e semestre 2009

2010

2011

Points liquidés avant le 01/01/08 et acquis avant le 01/01/06

2,60 €

2,54 €

2,48 €

2,42 €

Points liquidés à partir de 2008 :

- points acquis de 1960 à 1975

- points acquis de 1976 à 1987

- points acquis de 1988 à 1997

- points acquis de 1998 à 2005


2,60 €


2,60 €


2,60 €


2,60 €


2,50 €


2,47 €


2,37 €


2,27 €


2,40 €


2,33 €


2,13 €


1,93 €


2,30 €


2,20 €


1,90 €


1,60 €

Points acquis depuis 2006          2008 : 2,60 €         2009 : 1,20 € + Evolution moyenne des prix


  • Pension minimale : NON.
  • Pension maximale : NON.
  • Retraite imposable : OUI.
  • Retraite soumise à cotisation : OUI.
    • CSG : 6,6% ou 3,8% pour certaines catégories de retraités non imposables.
    • CRDS : 0,5%.
  • Possibilités de cumul emploi/retraite : OUI

Vos démarches

  • Existence d'une pré-liquidation : NON.
    La Carpimko délivre toutefois une information sur la situation à 59 ans et formule une proposition de retraite à 65 ans.
  • Date recommandée pour la demande du relevé de carrière : À tout âge.
  • Date recommandée pour la formulation de la demande de retraite : Au moins 6 mois avant la date envisagée pour le départ en retraite.
  • Démarches à effectuer : Déposer une demande auprès de la Carpimko.
  • Coordonnées de votre caisse de retraite :
    Carpimko
    6 place Charles-de-Gaulle
    78882 - Saint-Quentin-en-Yvelines Cedex.
  • Site internet : www.carpimko.fr
  • Numéro de téléphone : 01 30 48 10 00

[Haut de page]

La retraite des auxiliaires médicaux libéraux (Carpimko)